Articles par : Harlock

Offre triple play en zone blanche

Posted on 22 septembre 2015 par - Internet, Zone blanche

Aujourd’hui , je vais faire une exception. Mon billet n’intéressera peut-être pas beaucoup de lecteurs, parce qu’aujourd’hui, je vais m’adresser à une minorité. Une petite minorité de gens qui vivent dans des lieux éloignés , au fin fond de la France profonde ( redondance 😀 ). Dans des lieux tellement inaccessibles, que les citadins les nomment communément « les trous du cul du monde ». Et croyez moi, en France il y en a « des trous du cul du monde » 😉 Vous vous demandez surement où je veux en venir, vous allez comprendre. Imaginez que ces lieux sont tellement maudits, que même les fournisseurs d’accès internet n’osent s’y aventurer. Mais oui , c’est ça, je parle bien des zones blanches ou zones d’ombre d’orange. Ce sont des villages trop éloignés des NRA ( noeud de raccordement abonnés ) pour recevoir l’ADSL via la paire de cuivre utilisé pour le téléphone. Trop éloigné pour être raccordé ? Non. Mais pas assez rentable pour qu’orange effectue les travaux nécessaires. Et les collectivités locales préfèrent passer par des solutions à priori « moins coûteuse » ( wifi, wimax,onde radio etc… )

Je ne détaillerai pas ici les solutions existantes. Ce n’est pas le sujet de cet article. Mais peut être un autre jour je vous parlerai de la solution qui a été mise en place dans ma commune ( et oui je vis dans un « trou du cul du monde » 😀 ) à savoir la technologie radio motorola canopy. Mais ce qui m’intéresse ici, ce sont les abonnements proposés par ces fournisseurs alternatifs. En général bien en dessous de ce qu’apporte la paire de cuivre de orange en terme de débit, et surtout bien moins complet en terme de services. J’entend par services les offres triple play voir quadri play comprenant l’internet haut débit, la téléphonie sur ip, la télévision et la téléphonie mobile regroupé. En général les offres de ces fournisseurs alternatifs se borneront à de l’internet haut débit et la téléphonie sur ip (à un tarif relativement élevé). Exemple pour le  wimax et satellite.

Venons en maintenant au vif du sujet. Je vais vous proposer deux solutions pour vous construire une petite offre triple play à un prix relativement modique, en ajoutant la téléphonie sur IP et la télévision sur IP à votre offre internet actuelle.

La téléphonie sur IP : Ligne SIP individuelle de chez OVH

Cette offre coûte 1.20 par mois avec appels illimités sur les fixes en France et dans 40 pays. Il existe également des forfaits avec appels sur les mobiles compris (dont un illimité pour 10 euros par mois). Lors de votre abonnement, vous aurez la possibilité de commander un appareil « plug and phone » (indispensable au fonctionnement de la ligne). Je vous conseil celui ci : Cisco SPA112. C’est bien suffisant pour une ligne non professionnel, et la caution est moins élevé que pour les autres appareils 😉

Votre ligne est entièrement configurable via une interface web (espace client) :

Gestion des appels
Gestion des musiques
Répondeur
Téléphone
Fax

J’utilise la téléphonie d’OVH depuis 6 ans, et honnêtement, ça fonctionne très bien.

La télévision sur IP : Tevolution

Tevolution est une petite offre de télévision qui a pour avantage d’être peu cher et sans engagement. Elle est fournit via un décodeur netgear STB1100 (79 euros) qui combine la TNT par voix hertzienne et la TV par IP. Et donc même en cas de panne internet, vous aurez toujours accès aux 25 chaînes de la TNT.

Vous avez le choix entre 4 forfaits allant de 3.99 à 14.99 par mois.  Je conseille le forfait à 3.99 qui comprend les 25 chaines de la TNT , + paris première, Teva, TV5 monde, RTL 9, Disney channel , disney channel+1, boomrang, Boing, Gameone, Gameone+1, BFM business, France 24, Euronews, CNN, Paramount channel, TCM cinéma et science et vie tv. Vous avez également accès à la VOD, un service de replay pour certaines chaînes et Disneytek ( achat de fim disney ). Le forfait à 6.99 est intéressant si vous aimez les docus (chasse et pêche, histoire ect…). Par contre les forfaits à 9.99 et 14.99 sont à éviter. Ils donnent accès à 500 films en VOD gratuits, mais ce sont de très vieux films. Les films récents restent payant. Je ne conseil pas non plus l’achat de film disney, ils sont cher pour du dématérialisé.

Le décodeur possède également deux ports USB qui permet de brancher un disque dur et d’accéder à vos films ou musique via le lecteur multimédia intégré.

Après inscription sur Tévolution, vous recevrez votre décodeur assez rapidement ( 3 jours pour moi 😀 ). L’installation est facile:

  • une prise antenne (TNT) et un port HDMI
  • 2 ports USB 2.0 et une sortie S/PDIF
  • une prise Ethernet RJ45 100 mbit/s et une puce Wifi 802.11 « n » (jusqu’à 300 mbit/s)

Le décodeur recherche d’abord les chaînes sur le réseau hertzien

  IMG_20150910_104848 IMG_20150910_104908 IMG_20150910_104945 IMG_20150910_105035

Puis configuration du réseau internet

IMG_20150910_105244

Ensuite le décodeur effectue une mise à niveau logiciel

IMG_20150910_105257IMG_20150910_105434

Je vous conseille vivement de créer un code PIN pour éviter que vos enfants ne commandent des films à votre insu 😀

 IMG_20150910_105733

 

Voilà, j’espère que cette article aidera un peu les « exclus des FAI historiques », en attendant des jours meilleurs, il n’y a pas beaucoup d’autres solutions, hormis quitter votre « trou du cul du monde » 😀 Mais moi personnellement, je l’aime bien mon « trou du cul du monde » 😉

Forcer la Migration vers windows 10

Posted on 4 août 2015 par - WINDOWS

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un windows 7 ou 8 , vous avez la possibilité de migrer gratuitement sur windows 10. Normalement , dans votre barre des tâches , vous devez avoir une notification (4 carrés blanc) :

ScreenShot0 Vous avez cliquez dessus , réservez votre mise à niveau , et attendez patiemment depuis le 29 juillet la notification qui vous dit que celle ci est prête à être installé. Marre d’attendre 😀 Forcez cette mise à niveau 😀

Avant de commencer , il vous faut connaitre votre clé windows. Normalement celle ci est inscrite sur votre DVD d’installation ou sur une étiquette sur votre PC (qui devient souvent illisible avec le temps :p ). De plus si vous avez déjà migrer votre Pc sur windows 8 , cette clé a changé.  Heureusement , si vous ne la trouvez pas , il existe un petit logiciel qui vous la donnera : winkeyfinder

Ouvrez ce logiciel et notez bien le product key et product ID (appuyez  également sur save , et sauvegardez le fichier sur votre HDD). Notez aussi votre version de windows (pour moi windows 7 professionnel) , très important car vous ne pouvez installer que la version windows 10 correspondante. Cette clé ne vous servira probablement plus , car après votre migration sur windows 10 , vous obtiendrez une nouvelle clé mais par sécurité vaut mieux la conserver.

 

winkeyfinder

 

Nous allons maintenant passez à la mise à niveau :

Il existe 2 méthodes :

La première méthode ce fait directement par windows update et la deuxième méthode ce fait via un outil à télécharger sur le site de windows.

Je conseille la première méthode , car l’outil de windows n’est pas  très au point , je n’ai pas réussit à migrer avec cette outil , quelque soit l’option choisit , je n’ai eu que des erreurs à la fin du processus. Par contre , vous pourrez utiliser la méthode 2 pour créer un disque de récupération.

Méthode 1:

Nous allons forcer windows update à rechercher et installer windows 10. Pour ce faire , il va falloir modifier la base de registre. Rassurez vous , rien de compliqué. Cette astuce provient du site clubic.com

  • Cliquez démarrer/exécuter (ou touche Windows + R) et tapez REGEDIT,

  • Naviguez dans l’arborescence HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\WindowsUpdate\OSUpgrade,

  • Créez une nouvelle valeur DWORD 32 bits nommée « AllowOSUpgrade », respecter bien la casse majuscule/minuscule

    ScreenShot06
  • Double-cliquez cette valeur et donnez-lui la valeur « 1 »,

    ScreenShot07
  • Faites un tour dans Windows Update pour lancer la recherche de mises à jour : normalement c’est parti pour le passage à Windows 10 !

ScreenShot01 ScreenShot02 ScreenShot03 ScreenShot04

 

Appuyez sur « lancez la mise à niveau » , et laissez faire windows . Votre ordinateur va redémarrer plusieurs fois au cours de la mise à niveau. Comptez un bon 2 heures avant que le processus soit terminé.

 

IMG_20150803_203808

Une fois votre migration terminé , relancé winkeyfinder

ScreenShot05

Comme vous pouvez le voir , votre clé de produit et votre ID a changé. Sauvegarder ce nouveau fichier sur votre PC et notez le sur un papier que vous conserverez précieusement. Si vous devez réinstaller windows 10 , c’est cette clé qu’il vous faudra utiliser.

N’oubliez pas de créer un disque de récupération. Pour ce faire , vous pouvez utiliser la méthode 2 . ce disque vous servira à réparer ou réinstaller votre système.

 

Méthode 2 :

rendez vous sur cette page et télécharger l’outil correspondant à votre version (32 ou 64) : outil de mise à niveau windows 10

Rappel : Pour connaitre votre version (architecture):

Sous windows 7 : ouvrez le menu démarrer , clic droit sur ordinateur puis propriété ( type du système)

Sous windows 8 : ouvrez la barre des charmes , cliquez sur paramètre puis info PC (type du système)

Maintenant exécutez l’outil de mise à niveau : clic droit sur l’icône « exécuter en tant qu’administrateur »

 

ScreenShot1

 

Cochez «  créer un support d’installation pour un autre PC » .

Vous me direz pourquoi ne pas « mettre à niveau ce PC maintenant » ? Tout simplement parce que nous allons créer un support d’installation qui nous servira également de disque de réparation le jour où votre PC plante. Bien sur , vous pouvez choisir la première option , et créer votre disque de réparation après , mais je répare suffisamment de PC pour savoir que personne ne le fait , alors autant le faire tout de suite 😀

Après avoir cochez la case « créer un support d’installation » appuyez sur suivant , et définissez la langue , l’édition et l’architecture (normalement vous avez notez cela)

 

3

 

Cliquez sur suivant et choisissez « fichier iso » :

 

ScreenShot4

Pourquoi ne pas choisir directement « disque mémoire flash usb » ? j’ai essayé deux fois cette option , et je me retrouve à chaque fois avec un code d’erreur qui empêche l’installation sur la clé ; pas sur que vous aurez le même problème , mais pour ne pas perdre de temps , prenons l’option 2 😉 

Donc « fichier ISO » puis suivant : le logiciel télécharge puis vérifie votre ISO …

ScreenShot6 ScreenShot7

 

Voilà , votre ISO est téléchargé et prêt  à être graver sur un disque

 

ScreenShot8

 

Comme vous le voyez , vous pouvez le gravez directement sur un DVD. Mais nous n’allons pas le faire 😀 Nous allons créer un disque d’installation usb . Cliquez sur terminez.

Petite info : si vous cliquez sur « et après » vous arrivez sur cette page qui vous dit qu’à ce stade vous ne pouvez pas créer de disque USB (les baratineurs 😀 )

 

ScreenShot9

 

Rendez vous ici et téléchargez YUMI. Lancez l’exécutable puis appuyez sur agree

*il existe d’autre outil pour le faire , mais yumi à l’avantage de pouvoir créer une clé usb multi-boot

 

ScreenShot10

 

Sélectionnez votre clé usb , choisissez windows 7/8 installer ,  selectionnez l’ISO windows 10 et cochez format p: drive

 

ScreenShot12

 

Appuyez sur create puis sur la nouvelle fenêtre cliquez oui. (vous pouvez regarder la barre défiler ou prendre un café 😉 il y en a environ pour 15 mn)

—> 15 mn plus tard

ScreenShot13ScreenShot14

cliquez sur next (si vous avez d’autres ISO à installer cliquez sur « oui » , sinon cliquez sur « non » et « finish »)

Ouvrez maintenant votre cle usb , vous devez avoir ces fichiers :

 

ScreenShot15

clic droit sur setup.exe « exécuter en tant qu’administrateur »

 

ScreenShot16

 

Installer les mises à jours

 

ScreenShot17ScreenShot19ScreenShot20ScreenShot18

Et pour moi , là ça plante , avec une belle fenêtre qui me dit « nous ne pouvons pas vérifier que vous avez suffisamment d’espace sur votre disque »

J’ai essayé toutes les options de cette outil:

« mettre à niveau ce PC maintenant » erreur à la fin

– « disque mémoire flash usb » erreur (0x000…)

– « fichier ISO » le disque se créé sans problème , mais impossible au processus de calculer l’espace disque.

Je pense qu’il faut aussi modifier la clé de registre avant d’utiliser l’outil windows , mais je ne peux pas tester étant donné que je suis maintenant sous windows 10. Si il y a des courageux qui veulent tester, et nous donnez le résultat, n’hésitez pas 😉

En conclusion , préféré la méthode 1 , elle est simple et automatisé.

Downgrader votre OS :

Windows 10 ne vous plait pas , sachez que vous avez 30 jours pour revenir en arrière.

Cliquez sur démarrez , paramètre , mise à jour et sécurité et récupération.

Puis cliquez sur « rétrograder vers »

ScreenShot22

Réparer un système windows endommagé

Posted on 27 juillet 2015 par - WINDOWS

DESCRIPTION

Ce tuto a pour but de vous aider à réparer un système windows qui démarre , mais qui ne fonctionne pas correctement. Le pire des cas que j’ai eu à traiter , écran noir après ouverture de session, pas de bureau , ni barre de tâche, ni menu démarrer. En clair , plus aucun services windows ne fonctionnaient , impossibilité d’utiliser les outils de réparation conventionnelles.
Pourquoi ? Il est fort probable que votre système soit infecté (malware , trojan etc…)

Jusque windows 7 , vous aviez toujours la possibilité de redémarrer votre PC , et de passer par la touche f8 pour tenter une réparation/restauration système. Mais depuis windows 8 , cette possibilité n’existe plus. Vous êtes obligé de passer par le système d’exploitation pour accéder aux options de réparation/restauration , sauf si vous avez eu la bonne idée de créer un disque de récupération. C’est d’ailleurs la première chose à faire lorsque l’on met en route un nouveau PC ou système d’exploitation. Mais peu importe , il est fort probable que toutes ces options ne suffiront pas à régler le problème , sauf dans le pire des cas ou vous seriez obligé de réinstaller le système (et donc perdre toutes vos données). Mais rassurez vous , nous allons réparer votre système sans avoir besoin de le réinstaller.

Comment ? Rendez vous sur le forum 😉

Réparer un système windows endommagé

RomStation compilation d’émulateur pour windows

Posted on 7 juin 2015 par - Jeux, Jeux, WINDOWS

Il y a bientôt un an , notre ami John nous a présenté un apk android pour émuler un grand nombre de consoles : xiaoji Happy Chick

Aujourd’hui , je vais vous présenter un programme identique , mais cette fois sous windows. Ce programme se nomme tout simplement RomStation. Grâce à RomStation , vous allez pouvoir centraliser le plus simplement du monde vos émulateurs et Roms sur votre PC. Mais aussi jouer en réseaux (pour les jeux compatibles) ou encore streamer vos parties à la manière de twitch ou les enregistrer sur votre PC.

Tout d’abord rendez vous sur ce site : romstation et créé un compte (vous pouvez le faire ultérieurement). Ensuite cliquez sur installer Romstation puis lancer le fichier exe. Si votre ordinateur n’est pas à jour , le programme installera deux composants additionnels. A savoir également que l’interface de RomStation fonctionne à partir d’internet explorer.

romstationaccueil

 

L’interface:

Lorsque vous lancez RomStation , l’interface se lance dans internet explorer (on ne peux pas changer de navigateur à priori , dommage)

Elle est très similaire à l’interface de steam : (à gauche RomStation à droite steam)

interface

 

C’est très complet :

– Recherche de jeux , live , chat , forum dans l’onglet navigateur

 

– votre biblothèques dans l’onglet mes jeux

mesjeux

 

– le mode multijoueur

multijoueurs

 

– le mode capture en haut à droite

capture

 

Vous avez également la possibilité d’ajouter des amis , d’ajouter vos compte twitter , facebook et steam et une messagerie personnelle.

 

Télécharger et jouer :

Systèmes émulés:

sega: game gear , mastersystem ,mega drive , mega-cd , 32x , saturn , dreamcast

nintendo: gameboy , NES , super nintendo , N64 , game cube

sony: playstation 1 et 2

ainsi que PC, 3DO , arcade

Le téléchargement des jeux est plus ou moins long selon si le jeu est populaire ou non. Il y a un système de fil d’attente , et le téléchargement peut durer de quelques minutes à plusieurs heures . Vous avez la possibilité de débrider ces limites avec un abonnement prenium (de 3 euros pour 48 heures à 30 euros illimité). A savoir que vous n’avez pas à télécharger les émulateurs , ils s’installent directement avec le jeu. Il y en a parfois plusieurs pour un jeu , mais pas de soucis , vous avez la possibilité de changer à tout moment.

telecharger prenium

 

Une fois le téléchargement finit , cliquer sur jouer . Si le jeu est multi-joueur , un pop up vous demandera si vous voulez jouer en multi ou solo. Puis un deuxième pop up vous demande si vous voulez lancez la capture vidéo. Ensuite , il ne vous reste plus qu’à régler l’émulateur ( clavier , gamepad , son , affichage etc…)

 

émulateur

 

Voilà , vous pouvez désormais profiter d’une grande bibliothèques de jeux sur votre PC.

N’hésitez pas à commenter et à faire partager vos impressions sur les ROMS que vous aurez téléchargées.

 

 

M.U.G.E.N

Posted on 28 février 2015 par - Jeux, WINDOWS

Si vous êtes nostalgique des jeux de combats 2 D à la street fighter , je vous conseil ce petit moteur de jeu créé par  Elecbyte. Ce moteur n’est pas récent , il date de 1999 , et il fut abandonné quelques années. Mais d’anciens membres d’Elecbyte ont repris le développement en 2009 , en ajoutant entre autre le support HD.

Il existe une grande communauté M.U.G.E.N . Et vous trouverez sur internet de nombreuses collections de personnages ( Saint seya , DBZ , Naruto , Marvel etc…). De quoi passer de nombreuses heures à faire combattre vos héros préférés. Qui n’a jamais rêvé de faire combattre sangoku contre seya , ou les marvel vs capcom 😀

Vous avez également la possibilité de créer vos propres personnages et stages , et pourquoi pas un jeu MUGEN complet. Il existe de nombreux sites avec tutoriaux.

Je me suis personnellement amusé à me faire une petite collection de persos saint seya , DBZ et naruto :

selection personnages

 

 

Dans M.U.G.E.N vous trouverez 7 modes de jeux :

Arcade : Le joueur choisit un personnage et doit vaincre différents personnages dans plusieurs sortes de stages jusqu’au bout. Si le joueur échoue, il peut choisir de continuer ou non (si il continue, il aura la possibilité de changer de personnage et réaffronter le personnage sur lequel il a échoué).

VS Mode : Le joueur peut affronter un autre joueur ou l’ordinateur .

Team Arcade : La même chose que Arcade sauf que le joueur aura aussi la possibilité sois de jouer en « Simul » (deux personnages en équipe, le 2e étant contrôlé par l’ordinateur) sois en « Turns » (le joueur choisit de deux à quatre personnages en équipe mais un seul combat à la fois, le suivant prendra le relais si le combattant actuel est K.O.).

Team VS : La même chose que VS Mode mais avec possibilité de jouer sois en « Simul » ou sois en « Turns ».

Team Co-op : La même chose que Arcade sauf que c’est 2 joueurs ensemble qui affrontent les personnages.

Survival : Le joueur doit faire face aux personnages de sa liste jusqu’à son K.O., le joueur récupère de la vie à chaque round gagné. Possibilité également de choisir « Simul » (ou « Turns » pour le joueur). Ce mode n’est pas présent dans la version DOS.

Survival Co-op : La même chose que Survival sauf que ce sont deux joueurs ensemble qui affrontent les personnages.

Il y a aussi bien sur le mode Training (entrainement) et watch ( l’ordi combat l’ordi , et vous êtes simple spectateur).

ecran acceuil

Voici ma version de M.U.G.E.N à télécharger ici :

https://mega.co.nz/#F!24AwVThS!QM9xW_Qu004k4IMjP8oWnQ

Je vous conseil une manette type xbox , car au clavier c’est plutôt galère , surtout pour les coups spéciaux.

Vous pouvez désormais me suivre sur youtube:

https://www.youtube.com/channel/UCTjb17qEJiRti8R-0ohUtKw

vous pouvez aussi visiter ce très bon site : http://mugen.wikia.com/wiki/The_MUGEN_Database  et pourquoi pas créer votre propre M.U.G.E.N 🙂

 

Blockulicious ou comment vous protégez des sites malveillants ?

Posted on 13 décembre 2014 par - Sécurité, WINDOWS

Blockulicious est une simple extension pour chrome et firefox (pas encore compatible IE) qui va protéger votre navigation de tous sites malveillants. Il va également bloquer les logiciels malveillants se connectant à votre insu aux sites internet nuisibles.
Cette extension s’installe sous la  forme d’un bouclier dans votre navigateur , elle est efficace et non intrusif.
Et cerise sur le gâteau , cocorico , cette extension est française.
  • Il existe deux versions de cette extension : l’offre classique (gratuite) et l’offre prenium (9,99 /an)

Gratuit

  • Fréquence des mises à jour : deux heures
  • Blocage des risques sécuritaires
  • Fonction de blocage des publicités : non
  • Installation sur tous les navigateurs compatibles avec Blockulicious
  • Nombre d’installation illimitée
  • Connexion sécurisée au serveur de mise à jour
  • Support par email seulement (tickets uniquement)
  • Support non prioritaire
  • Sans engagement
  • Vous n’aidez pas CRDF à maintenir Blockulicious

Blockulicious Premium

9,99 €an

  • Fréquence des mises à jour : en temps réel
  • Blocage des risques sécuritaires
  • Fonction de blocage des publicités : oui
  • Installation sur tous les navigateurs compatibles avec Blockulicious
  • Nombre d’installation illimitée
  • Connexion sécurisée au serveur de mise à jour
  • Support par email et téléphone (ligne dédiée)
  • Support prioritaire (réponse en 24 heures garantie)
  • Sans engagement
  • Vous aidez CRDF à maintenir Blockulicious, MERCI !
La version prenium n’est pas indispensable , mais franchement pour 10 euros , vous aurez une protection efficace et vous aiderez CRDF à maintenir ces serveurs et de plus comme je le dis souvent , n’oubliez pas que derrière chaque programme que vous utilisez , il y a une équipe de développeurs. Sachez également que vous avez le droit de partagez votre License avec tous vos amis et votre famille (10 personnes = 1 euros par personne ). Par contre il est interdit de publier votre License sur internet (forum etc…)
Liens :

Mise à jour du prix de la version premium

Blockulicious a évolué dans sa version premium, et, qui dit évolution, dit changement de prix :-p , il passe donc à 19.99 euros par an. La politique de partage de la licence a été quelque peu modifié également. Vous avez toujours le droit de partager votre licence dans un cadre strictement privé , mais désormais pour éviter les abus (ce qui peux ce comprendre ;-) ) ,
une licence est limitée par défaut à 20 activations et installations. Au delà , vous devrez contacter blokulicious afin d’augmenter le quotas.

-détails des modifications :

Désormais , blockulicious intègre un scan antivirus de vos fichiers téléchargés : CRDF AV CLOUD

SOURCE : http://www.crdf.fr/product/blockulicious/premium/

Dès qu’un téléchargement est détecté, CRDF AV Cloud va envoyer l’adresse Web aux serveurs de CRDF France qui va ensuite le télécharger et le scanner via plusieurs antivirus sur ses serveurs. Si le fichier téléchargé contient une menace, vous serez automatiquement prévenu et vous pourrez prendre la décision qui s’impose. Si le fichier est sain, vous serez prévenu également :-).

Blockulicious Premium :

  • 19,99 €an
  • Fréquence des mises à jour : en temps réel
  • CRDF AV Cloud : oui
  • Scan des fichiers téléchargés avec antivirus : oui
  • Blocage des risques sécuritaires
  • Fonction de blocage des publicités : oui
  • Installation sur tous les navigateurs compatibles avec Blockulicious
  • Nombre d’installation illimitée
  • Connexion sécurisée au serveur de mise à jour
  • Support par email et téléphone (ligne dédiée)
  • Support prioritaire (réponse en 24 heures garantie)
  • Sans engagement
  • Aucun renouvellement automatique

Vous aiderez CRDF à maintenir Blockulicious, MERCI !

Modification du fichier build.prop d’un appareil sous android

Posted on 28 septembre 2014 par - ANDROID, Tablette, Téléphone, Tweaks

Dans ce tuto , nous allons voir comment modifier le fichier build.prop de votre appareil afin d’y apporter quelques améliorations.

Pour ceux qui ne le savent pas , le build.prop est un petit fichier texte qui se charge au premier démarrage de votre appareil. C’est ce fichier qui va définir certains paramètres par défaut de votre appareil , tel que la langue , sonnerie par défaut, le nom du réseau wifi etc…

Ce qui est intéressant, c’est que ce fichier peut être modifier afin d’apporter de multiples améliorations. Meilleures performances graphiques , meilleures autonomie , améliorer le réseau etc…

Pré-requis:

Le SDK android installé sur le pc (https://developer.android.com/sdk/index.html)

appareil rooté (http://shark-geekworld.com/forum/viewtopic.php?f=41&t=382)

débogage usb activé

notepad++ (http://notepad-plus-plus.org/fr/)

 

Ce tuto va ce dérouler en trois partie:

1: Modification du build.prop

2: Débriquer votre appareil suite à une mauvaise manipulation du build.prop

3: Mise à jour OTA de votre appareil suite à une modification du build.prop

1: Modification du build.prop

Nous allons premièrement récupérer le fichier build.prop de votre appareil vers l’ordinateur. ( il est possible de modifier le build.prop directement sur votre appareil , mais pas très pratique et risqué)

Nous allons donc connecter le téléphone allumé au PC et utiliser des commandes ADB (Android Debug Bridge). Ce qui veut dire que vous allez devoir ouvrir une fenêtre de commande qui vous donnera accès à la console du téléphone.

Pour ce faire :

– rendez vous dans le répertoire android-sdk-windows

– chercher le répertoire platform-tools (ne pas l’ouvrir)

– maintenez la touche shift de votre clavier appuyé + clic droit souris

– cliquez sur « ouvrir une fenêtre de commandes ici »

platform-tool

Maintenant nous allons tapez les commandes qui vont copier le fichier build.prop sur votre PC. Vous pouvez faire un copier-coller des commandes en rouge.

adb devices (sert à vérifier que votre téléphone est reconnut)

cela doit vous retourner :

* daemon not running. starting it now *
* daemon started successfully *
List of devices attached
381XXXXXXXX device

adb pull /system/build.prop (cette commande copie le fichier vers votre PC)

Maintenant vous pouvez fermer la fenêtre de commande.

Dans la seconde phase , nous allons modifier le fichier build.prop.

– Rendez vous dans le répertoire platform-tools de android-sdk (e fichier build.prop doit s’y trouver).

– Faites en une copie à un autre emplacement sur votre PC (il est important d’avoir une sauvegarde pour la suite du tuto).

– Ouvrez le fichier build.prop (qui se trouve dans platform-tools) avec notepad++

Pour faciliter la compréhension de ce fichier , je vais le diviser en deux parties :

La première partie concerne surtout l’identité de votre appareil (le nom du téléphone , version android ,numero de la mise à jour etc…). , mais aussi la langue au premier démarrage , etc… Je ne vais pas m’attarder sur cette partie , ce n’est pas ce qui nous interesse :

# begin build properties

# autogenerated by buildinfo.sh

ro.build.id=JLS36C
ro.build.display.id=JLS36C
ro.build.version.incremental=eng.develop.20140801.161550
ro.build.version.sdk=18
ro.build.version.codename=REL
ro.build.version.release=4.3
ro.build.date=Fri Aug  1 16:19:35 CST 2014
ro.build.date.utc=1406881175
ro.build.type=user
ro.build.user=develop
ro.build.host=laiyan
ro.build.tags=dev-keys
ro.product.model=WAX
ro.product.brand=WIKO
ro.product.name=s8515_wiko
ro.product.device=s8515
ro.product.board=
ro.product.cpu.abi=armeabi-v7a
ro.product.cpu.abi2=armeabi
ro.product.manufacturer=Enspert
ro.product.locale.language=fr
ro.product.locale.region=FR
ro.wifi.channels=
ro.board.platform=tegra
# ro.build.product is obsolete; use ro.product.device
ro.build.product=s8515
# Do not try to parse ro.build.description or .fingerprint
ro.build.description=s8515_wiko-user 4.3 JLS36C eng.develop.20140801.161550 dev-keys
ro.build.fingerprint=WIKO/s8515_wiko/s8515:4.3/JLS36C/eng.develop.20140801.161550:user/dev-keys
ro.build.characteristics=default
# end build properties
ro.opengles.version = 131072
wifi.interface=wlan0
persist.tegra.nvmmlite = 1
ro.sf.override_null_lcd_density = 1

#libril-icera lib path define
rild.libpath=/system/lib/libril-icera.so

keyguard.no_require_sim=true

#NFC
debug.nfc.fw_download=true
debug.nfc.se=true

# use glcomposer as the default compositor
persist.tegra.compositor=glcomposer

#support dynamic resolution change property
ro.streaming.video.drs=true

#disable Miracast game mode support
nvwfd.gamemode = 0

#max resolution supported for Miracast is 720p, represented interms of macroblocks
nvwfd.maxresolution_macroblocks = 3600
ro.callvibrate.enable=0
ro.custom.build.version=WIKO WAX Version 8
ro.custom.build.updateversion=WIKO WAX Version 24
ro.tinno.build.version=S8515_PR4_05_24
persist.sys.timezone=Europe/Paris
media.httplive.max-bw = 360000

La deuxième partie , située après la ligne # ADDITIONAL_BUILD_PROPERTIES…… est beaucoup plus intéressante. C’est ici que nous allons pouvoir améliorer certains comportement en modifiant ou ajoutant quelques tweaks.
Vous en trouverez de nombreux sur les forums spécialisés tels que XDA. Mais je vais vous donnez ceux que j’utilisent pour mes ROM. Vou pouvez faire un copier coller de ce qui vous interesse , puis sauvegarder et fermer notepad++:
# ADDITIONAL_BUILD_PROPERTIES
#

#Dalvik Virtual Machine tweaks.
dalvik.vm.checkjni=false
dalvik.vm.dexopt-data-only=1
dalvik.vm.heapstartsize=5m
dalvik.vm.heapgrowthlimit=48m
dalvik.vm.heapsize=64m
dalvik.vm.heapminfree=512k
dalvik.vm.heapmaxfree=8m
dalvik.vm.verify-bytecode=false
dalvik.vm.execution-mode=int:jit
dalvik.vm.lockprof.threshold=250
dalvik.vm.dexopt-flags=m=v,o=y
dalvik.vm.stack-trace-file=/data/anr/traces.txt
dalvik.vm.jmiopts=forcecopy

#Locks default launcher app in memory
ro.HOME_APP_ADJ=1

#Grpahics & performances tweaks
debug.sf.hw = 1
debug.composition.type = c2d
debug.enabletr = true
debug.qctwa.preservebuf = 1
ro.sf.compbypass.enable=1
video.accelerate.hw=1
ro.media.enc.hprof.vid.fps=75
debug.egl.hw=1
persist.sys.use_16bpp_alpha=1
debug.performance.tuning=1

#Battery improvements
pm.sleep_mode=1
ro.ril.disable.power.collapse=0
persist.sys.shutdown.mode=hibernate
wifi.supplicant_scan_interval=180
ro.mot.eri.losalert.delay=1000 could brake tethering.
ro.ril.power_collapse=1
ro.mot.eri.losalert.delay=1000

#Media quality improvements
media.stagefright.enable-player=true
media.stagefright.enable-meta=true
media.stagefright.enable-scan=true
media.stagefright.enable-http=true
media.stagefright.enable-record=false
ro.media.enc.jpeg.quality=100
ro.media.dec.jpeg.memcap=8000000
ro.media.enc.hprof.vid.bps=8000000
ro.media.capture.maxres=8m
ro.media.panorama.defres=3264×1840
ro.media.panorama.frameres=1280×720
ro.camcorder.videoModes=true
ro.media.enc.hprof.vid.fps=65

#Disables built in error reporting.
profiler.force_disable_err_rpt=1
profiler.force_disable_ulog=1

#Better net speeds.
net.tcp.buffersize.default=4096,87380,256960,4096, 16384,256960
net.tcp.buffersize.wifi=4096,87380,256960,4096,163 84,256960
net.tcp.buffersize.umts=4096,87380,256960,4096,163 84,256960
net.tcp.buffersize.gprs=4096,87380,256960,4096,163 84,256960
net.tcp.buffersize.edge=4096,87380,256960,4096,163 84,256960

#3G tweaks.
ro.ril.hep=0
ro.ril.hsxpa=3
ro.ril.gprsclass=12
ro.ril.enable.dtm=1
ro.ril.hsdpa.category=8
ro.ril.enable.a53=1
ro.ril.enable.3g.prefix=1
ro.ril.htcmaskw1.bitmask=4294967295
ro.ril.htcmaskw1=14449
ro.ril.hsupa.category=6

#Disables logcat
logcat.live=disable

#Screen recognizes only two fingers.
ro.product.multi_touch_enabled=true
ro.product.max_num_touch=2

#Support for ipv4 and ipv6.
persist.telephony.support.ipv6=1
persist.telephony.support.ipv4=1

#Phone rings immediately.
ro.telephony.call_ring.delay=0
ring.delay=0

#Better scrolling.
windowsmgr.max_events_per_sec=150
ro.min_pointer_dur=8
ro.max.fling_velocity=12000
ro.min.fling_velocity=8000

#Better signal.
persist.cust.tel.eons=1
ro.config.hw_fast_dormancy=1

#Faster boot.
ro.config.hw_quickpoweron=true

#Disables error checking.
ro.kernel.android.checkjni=0
ro.kernel.checkjni=0

#Disables sending of usage data.
ro.config.nocheckin=1

#Better image quality, lower performance.
persist.sys.use_dithering=1

#Disable strict mode checking.
persist.android.strictmode=0

#More volume steps in call.
ro.config.vc_call_steps=20

#Google DNS Tweak
net.rmnet0.dns1=8.8.8.8
net.rmnet0.dns2=8.8.4.4
net.dns1=8.8.8.8
net.dns2=8.8.4.4

debug.kill_allocating_task=0
persist.sys.ui.hw=1
ro.debuggable=1
ro.config.disable.hw_accel=false
persist.sys.purgeable_assets=1

Le fichier build.prop est maintenant prêt , reste plus qu’à le renvoyer dans votre appareil.Nous allons donc ouvrir une nouvelle fenêtre de commande telle qu’indiqué plus haut puis entrez ces commandes :

adb devices
adb push build.prop /storage/sdcard1 (envoi du fichier vers votre carte SD)
adb shell (ouvre une console vers votre appareil)
la console retourne shell@android:/ $ (si vous avez un # à la place de $ la commande su suivante n’est pas nesséssaire)
su (donne les droits root)
la console retourne root@android:/ #
mount -o rw,remount /dev/block/mmcblk0p1 /system (monte le système android en écriture)
cd storage/sdcard1 
cp build.prop /system (copie le fichier build.prop de la carte SD vers le répertoire system de votre appareil)
chmod 0644 /system/build.prop (ajout des permissions du fichier build.prop)
reboot

Voilà , c’est terminé , votre appareil va redémarrer. Pour être sur que les modifications soient prises en compte , passez en mode recovery et faites un wipe cache puis redémarrez votre appareil.

2: Débriquer votre appareil suite à une mauvaise manipulation du build.prop

Vous avez modifié le build.prop de votre appareil , et malheureusement , celui ci ne démarre plus.

Pourquoi ? :

– Vous n’avez pas rétablit les bonnes permissions ( chmod 0644 /system/build.prop)

– Vous avez entrez une ligne incorrect dans votre fichier

Votre appareil est briqué , ou plutôt semi-briqué , car il existe une solution très simple pour corriger ce problème.

Nous allons tout simplement réinjecter le build.prop d’origine (que vous avez bien sur pris soin de sauvegardé).

– Placez le fichier build.prop d’origine dans le répertoire Platform-tools du SDK

– Démarrez votre appareil en mode factory puis connectez le au PC

– Ouvrez une fenêtre de commande (pour rappel : shift + clic droit sur le répertoire platform-tools)

Maintenant , il suffit de rentrez une à une les commandes déjà vu plus haut :

adb devices
adb push build.prop /storage/sdcard1 (envoi du fichier vers votre carte SD)
adb shell (ouvre une console vers votre appareil)
la console retourne shell@android:/ $ (si vous avez un # à la place de $ la commande su suivante n’est pas nesséssaire)
su (donne les droits root)
la console retourne root@android:/ #
mount -o rw,remount /dev/block/mmcblk0p1 /system (monte le système android en écriture)
cd storage/sdcard1 
cp build.prop /system (copie le fichier build.prop de la carte SD vers le répertoire system de votre appareil)
chmod 0644 /system/build.prop (ajout des permissions du fichier build.prop)
reboot

Votre appareil est de nouveau opérationnel.

3: Mise à jour OTA de votre appareil suite à une modification du build.prop

Après la modification du build.prop , il est fort probable que votre appareil refuse d’appliquer une mise à jour OTA. La solution  là aussi est très simple: réinjectez le fichier build.prop d’origine. Vous pouvez le faire téléphone allumé comme dans l’étape 1. Les commandes sont les mêmes que précédentes , donc maintenant vous savez le faire 😉

Après le redémarrage , votre appareil effectuera la mise à jour OTA. Libre à vous ensuite de re-modifier le nouveau build.prop en suivant l’étape 1 du tuto.

Il est très important de modifier le build.prop de la mise à jour OTA (et non une sauvegarde d’un ancien fichier déjà modifié) , car le numéro de mise à jour se trouvant dans le build.prop, si vous injectez un ancien fichier , votre appareil vous proposera à nouveau la mise à jour déjà effectué.

Ce tuto à été testé sur deux appareils différents : le wiko wax ( nvidia) et le wiko peax ( médiatek) sans aucun soucis. Je compte sur vous pour agrandir cette liste 😉

Guardian Project

Posted on 3 avril 2014 par - ANDROID, Téléphone, Tweaks

Je ne sais pas si vous connaissez le Guardian Project. Mais à l’heure ou nous parlons sans cesse de surveillance et d’espionnage de nos communications sur le réseau , une petite présentation de ce projet ne peux pas faire de mal.

Qu’est ce que le guardian project ?

C’est un groupe de dévellopeurs qui se sont donnés comme objectif de créé des applications open source afin d’anonymiser et de protéger notre vie privé sur nos terminaux android.

Je ne vais pas vous faire une revue de toutes les applications de ce projet , mais sachez qu’il existe une application pour chaque moyen de communication que vous utilisez. Bien que certaines soient encore au stade béta.

quelques exemples :

Orbot : Permet l’utilisation de Tor sur android.

Orweb: Navigateur qui combiné avec Orbot vous permet de surfer anonyme

ChatSecure: application de chat crypté et chiffré

Textsecure: application de sms chiffrés

Ostel: Appels téléphonique cryptés

Pour que le cryptage fonctionne sur les trois dernières applications , il faut qu’elles soient installés de bout en bout.

Pour plus d’information, je vous renvois vers deux sites :

https://securityinabox.org/fr